AB énergie, les unités de cogénération réduisent la facture énergétique

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

AB énergie, les unités de cogénération réduisent la facture énergétique

Diversifier les sources de production d’électricité

A l’heure de la renégociation des conditions tarifaires de leur approvisionnement en électricité, les agriculteurs, industriels et collectivités territoriales ont tout intérêt à produire une partie de leur énergie. Objectif ? Diversifier leurs sources de fourniture d’énergie et réduire leurs factures de consommations énergétiques. , filiale du groupe italien AB Gruppo, référence mondiale dans les solutions énergétiques durables, accompagne ses clients dans la conception, l’installation et la maintenance d’unités de cogénération.

« L’unité de cogénération ne souffre pas d’intermittence quant à sa production d’énergie »

Interview de Cédric Colferai, General Manager France

A quelle problématique répond l’installation d’une unité de cogénération ?

Chez les agriculteurs, collectifs d’agriculteurs, agroindustriels et collectivités territoriales, l’unité de cogénération permet de valoriser le biogaz issu de la méthanisation de déchets présents sur site, issus de l’élevage, de l’exploitation ou de la transformation alimentaire pour créer de l’énergie. Ces déchets fermentent et produisent du biogaz qui est brûlé dans des moteurs à combustion interne, de marque Jenbacher et Man construits respectivement en Autriche et en Allemagne, conçus pour être performants, robustes et fiables dans le temps. Ce gaz brûlé produit de l’électricité, revendu sur le réseau. Cette électricité peut être source de revenus supplémentaires pour l’exploitant. Par ailleurs, il s’agit de diversifier la production d’électricité au niveau national avec une installation qui fonctionne 365 jours par et ne souffre pas d’intermittence, contrairement à d’autres énergies renouvelables telles que l’éolien et le photovoltaïque. De plus, l’unité de cogénération permet de récupérer de l’énergie thermique sous forme d’eau chaude qui alimente les bâtiments d’élevage, les bureaux ou les habitations. Cette solution réduit de fait la consommation d’énergie.

Quelle est la performance d’une unité de cogénération ?

Concernant nos installations, si l’on rentre une unité 100 en matière d’énergie, il en sort 42 % d’électricité et 44 % de chaleur. De plus, l’agriculteur peut récupérer le produit final issu de la méthanisation : le digestat, un engrais naturel pour ses terres qui lui permet encore une fois de réduire son empreinte carbone. Ce qui différencie AB Energy sur son marché, c’est son Service Après-Vente. La disponibilité de fonctionnement atteint des taux très élevés, à plus de 98 % annuellement. C’est-à-dire qu’il ne reste que 2 % environ dédiés aux cycles de maintenance. Les unités fonctionnent ainsi plus de 8500 heures par an. Ces résultats prouvent que nos installations sont à la fois très robustes et très fiables. La standardisation de la maintenance, avec la mise à disposition de pièces détachées ainsi qu’une équipe de techniciens localement, sont une force.

L’autoconsommation intéresse-t-elle également le marché des propriétaires d’unités de cogénération ?

En effet, nous sommes très sollicités actuellement par les exploitants pour que la cogénération réponde à leurs attentes d’autoconsommation. A l’heure où les tarifs d’achat de l’électricité sont en train d’être renégociés à la hausse, ces solutions leur permettent de sécuriser leurs approvisionnements et de diversifier les sources de production. Cela peut répondre à 20, 30 voire 60 à 70 % de leurs besoins. Nous leur conseillons tout de même de garder l’accès au réseau pour minimiser les risques. Ces demandes concernent aujourd’hui des installations déjà existantes qu’il convient d’adapter au niveau du réseau électrique mais également de nouvelles installations. Si ce n’est pas toujours rentable chez tous les exploitants, nous sommes à même de conseiller la meilleure option. Le principe étant de proposer des projets multi-solutions pour ne pas dépendre d’une seule source de production d’énergie.

« L’unité de cogénération ne souffre pas d’intermittence

quant à sa production d’énergie »

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com