Containers réfrigérés : produire du froid à faible coût énergétique, Titan Containers

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Containers réfrigérés : produire du froid à faible coût énergétique, Titan Containers

Des consommations toujours plus réduites, grâce à une isolation accrue de 35 %

Thomas Bui,
Directeur France
Titan Containers

 

 

Des industriels ont vu leur facture d’électricité divisée par 8, voire par 10

En matière de logistique réfrigérée, l’optimisation énergétique est engagée, depuis plusieurs années, sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Une démarche dans laquelle le container joue un rôle déterminant avec des gains conséquents pouvant être obtenus en réduisant les consommations électriques des groupes froids. Cela peut être grâce à un pilotage optimisé de ces derniers par des solutions logicielles dédiées ou encore à travers la sur-isolation des containers. Et pour les besoins électriques résiduels, il est possible de faire appel aux énergies renouvelables, comme l’évoque Thomas Bui, Directeur France chez TITAN Containers.

Comment les containers réfrigérés peuvent-ils tendre vers la sobriété énergétique ?

En premier lieu, il s’agit de maîtriser autant que possible les consommations du groupe froid. Nous proposons ainsi une gamme « TROPICAL » de containers dotés d’une isolation thermique avec des panneaux sandwichs qui intègrent du polyuréthane. Commercialisés à l’origine sous des latitudes chaudes, ces produits – qui permettent de réduire jusqu’à 20 % les consommations électriques – intéressent désormais les industriels français. D’ailleurs, à compter de 2023, tous nos containers seront isolés de la sorte. Et pour pousser les économies encore plus loin, l’isolation sera accrue de 35 %. Les toits passeront de 9 cm de polyuréthane à 11 cm, les planchers de 12 à 15 cm et les parois latérales de 6 à 9 cm. Des tests à venir nous permettront prochainement d’établir les gains supplémentaires obtenus avec cette isolation renforcée.

En attendant, avez-vous des exemples d’économies générées avec des containers isolés ?

Des industriels ont vu leur facture d’électricité divisée par 8, voire par 10. C’est le cas d’un acteur de la boulangerie industrielle ayant loué un container tropical entre mi-novembre et mi-janvier pour faire face à un accroissement d’activité. Sur ces deux mois, l’équipement a consommé un total de 1 511 kWh, soit un peu plus d’1 kWh par heure. Un ratio à comparer aux 12 à 15 kWh d’une solution standard. Avec un coût de 14 centimes d’€ le kWh, le calcul est vite fait. Chez cet industriel, le container fonctionnait à une température de -20°C, avec une vitesse de débit d’air optimisée, moins énergivore. Sur ce point, nous travaillons avec les constructeurs de containers pour affiner le fonctionnement des groupes froids en développant des logiciels qui permettent le paramétrage de diverses fonctionnalités, comme la vitesse de ventilation des moteurs évaporateurs.

Même avec des besoins énergétiques optimisés, les containers consomment toujours de l’électricité. Est-il possible de recourir aux énergies renouvelables ?

Nous avons lancé, avec de bons résultats, une expérimentation autour de panneaux photovoltaïques amovibles, pouvant être installés en toiture de containers. Grâce à l’isolation de ces derniers, l’électricité solaire est suffisante pour alimenter le groupe froid, en journée, quand les besoins en réfrigération sont élevés. Le surplus peut naturellement être valorisé autrement. Le reste du temps, et notamment aux heures creuses de la nuit, le réseau électrique prend le relais.

https://titancontainers.fr/

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com