Accélérer le séchage de la biomasse grâce à un géotextile respirant et ultra résistant

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Accélérer le séchage de la biomasse grâce à un géotextile respirant et ultra résistant

Avec ce géotextile innovant, plaquette de bois et biomasse sont utilisables plus rapidement

Dans les exploitations forestières ou agricoles, les stockages extérieurs de paille et de fourrages ou plaquettes de bois à destination de la biomasse subissent les intempéries. Jusqu’alors, ces matières  nécessitaient des zones abritées pour permettre leur séchage complet avant utilisation. Pour gagner en efficacité et en modularité, le géotextile synthétique Lest’o de Novintiss améliore l’accélération du séchage des plaquettes et apporte plus de souplesse aux professionnels.

Entretien avec
Serge Pelsy,
Novintiss

 
 
Quel est le concept de cette bâche Lest’o 200 ?

Il s’agit d’une bâche en géotextile intissé, fabriquée avec 100 % de fibres polypropylène. Elle est imputrescible, stabilisée aux UV et aux oxydes. Respirante, cette couverture enveloppante est ultra résistante et rend étanche, du fait de la pente, le tas sur lequel elle est installée. Qu’il s’agisse d’un tas de plaquettes en bois, de paille ou de fourrage qui doit être posé sur une dalle en béton en pente, afin de laisser s’écouler le ruissellement de l’eau. Techniquement, cette bâche géotextile possède des caractéristiques de transmissivité : elle laisse passer la vapeur d’eau intégralement et ne permet pas de reprise d’eau lors de précipitations, même abondantes. L’eau est déviée et drainée du fait de la capillarité spécifique du non-tissé de fibre polypropylène utilisé. Ainsi, ne gardant pas l’eau, cette bâche assèche ce qui est en-dessous. Cette technique permet un séchage rapide, la plaquette étant très rapidement hors fermentation. On évite alors toutes déperditions de calories ainsi que le développement néfaste de moisissures, qui sont la cause d’émanations de spores et de mycotoxines nocives à la santé.

« Avec ce système de bâche géotextile, le séchage des
plaquettes de bois pour la biomasse gagne au moins
un tiers de temps de séchage. »

Quels sont les autres avantages ?

La plaquette de bois est produite par hachage de bois en sève. Elle doit subir ensuite un séchage la rendant utilisable en combustible. Grâce à ce géotextile, la plaquette de bois sèche en trois à six mois en extérieur contre neuf mois d’habitude sous abri. Il devient plus économique de positionner un tas sur une dalle de béton que de construire un hangar.

Modulaire, souple et flexible, cette bâche peut alors être déplacée. Ce qui peut permettre d’ailleurs à des exploitants qui possèdent des hangars de stocker leur surplus de production. En extérieur, ouvert aux quatre vents, le tas de plaquettes bénéficie ainsi de l’aération des quatre points cardinaux. Le soleil entre lui aussi en action et accélère le processus du chauffage. 

Comment peut-on utiliser ce produit ?

Les utilisateurs sont des fabricants de plaquettes, qui peuvent stocker et sécher aussi directement sur site en forêt. Ils peuvent répartir des ballasts en périphéries au sol pour maintenir le géotextile en place, mais pas de poids dessus sinon cela ferait une entrée d’eau.

La bâche mesure 6 mètres de large mais peut être agrandie par le biais de bandes de scratch pour éviter les ruptures. De manière générale, ces bâches géotextiles se réalisent sur‑mesure et ont un coût d’investissement bien moindre qu’une construction de hangar.Cependant, elles ont une durée de vie de six à douze ans suivant les utilisations. Heureusement, en fin de vie, elles sont totalement recyclables.

Novintiss

Tags: , , , , ,

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com