Protéger les hommes et l’environnement grâce à la captation de poussières et de fumées industrielles

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Protéger les hommes et l’environnement grâce à la captation de poussières et de fumées industrielles

Poussières, fumées : la filtration de l’air, élément essentiel de l’industrie du bois

Les fumées chaudes émises par les chaudières biomasse peuvent s’avérer nocives ou toxiques si elles ne sont pas traitées. Suivant la puissance installée, des solutions de filtration existent afin de capter en amont la concentration de poussières émises et éviter les rejets qui seraient préjudiciables à l’environnement.
Nexair, spécialiste de la gestion de l’air et de la filtration industrielle assure ce dépoussiérage et ce traitement des fumées grâce à des filtres de haute technologie.

Nans Pottelin,
Responsable technique,
NEXAIR

Julien Vincent,
Responable agence,
NEXAIR Rhône Alpes

A qui se destine la technologie développée par Nexair de filtration et dépoussiérage industriel ?

Patrick Guilbaut : Toutes les industries sont concernées par la poussière et la fumée. L’industrie du bois mais aussi l’industrie agroalimentaire, l’aéronautique, l’automobile, la pharmacie, le papier, la chimie…
Nexair propose des solutions clé en main afin de répondre aux problématiques spécifiques de la captation de poussière et de fumée. Nous étudions ainsi dès la conception du filtre jusqu’à sa mise en œuvre dans l’entreprise.

Julien Vincent : Notre mission est double : apporter du confort aux opérateurs et assurer le respect des normes et directives en vigueur. Pour cela, nos systèmes s’installent dès la source d’émission de poussières ou de fumées, s’il s’agit d’une machine, ou dans le traitement de l’air ambiant dans un local. Le tout participe à améliorer la productivité de l’industrie.

Pourquoi l’industrie du bois est-elle particulièrement concernée par ces problématiques ?

Julien Vincent : Les chaudiéristes, nos clients, imposent des données techniques strictes en matière de captation de poussières et de traitement de fumée. Cela dépend de la puissance de la chaudière. En effet, les chaudières émettent des fumées chaudes et nocives qu’il faut traiter en sortie pour éviter le rejet dans l’environnement extérieur.

Patrick Guilbaut : D’abord, nous mettons en place un cyclone, séparateur de grosses particules. Celui-ci est associé à un système de filtration de particules plus fines.
Notre système traite 250 mg/m3 d’air de poussières et fumées en sortie de chaudière et ne rejette pas plus de 10 mg/m3 de particules dans l’air extérieur, seuil maximum autorisé.

« Dimensionné à la puissance de la chaudière, le filtre à air limite les rejets nocifs dans l’atmosphère. »

Quels types d’installations Nexair réalise dans le domaine de la biomasse ?

Nans Pottelain : Nous sommes partenaire de Weiss, fabricant et installateur de chaudières biomasse à destination de réseaux de chaleur urbains pour qui nous avons déjà réalisé 40 installations en 15 ans. Nous avons développé pour ce client deux gammes spécifiques de filtres à manches verticales et à manches horizontales. En fonction de la puissance de la chaudière, Weiss détermine le débit et la concentration de poussières et de fumées à traiter. Nos filtres dépoussiéreurs automatiques permettent d’aspirer les fumées des chaudières de 0,75 MégaWatt à 12 MégaWatt, par le biais d’un débit d’air de 3250 m3/heure jusqu’à 60.000 m3/heure.

Patrick Guilbaut : La particularité de ces filtres repose sur de nombreuses données techniques intégrées qui permettent de les dimensionner afin d’atteindre le taux de rejet optimum.

Pour plus d’informations : https://nexair.fr/

Tags: , , , , ,

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com