Trinov, Réduire à la source et optimiser le tri pour réduire l’impact environnemental et financier des déchets

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Trinov, Réduire à la source et optimiser le tri pour réduire l’impact environnemental et financier des déchets

Déchets dangereux en établissements de santé.

Une optimisation indispensable !

Entretiens avec Jade Roux et Nicolas Kudlikowski, experts métiers déchets et économie circulaire.

 

 

Notre solution permet d’identifier le potentiel de valorisation des déchets et de le concrétiser dans la durée

En établissement de santé, un lit génère une tonne de déchets par an. Chaque année, en France, ce sont 700 000 tonnes de déchets qui sont produits en milieu hospitalier dont 170 000 tonnes de DASRI (déchets d’activités de soins à risque infectieux). Une quantité clairement non optimisée, en raison des mauvaises pratiques, qui pourrait être significativement réduite selon les experts déchets et économie circulaire de TRINOV. Éditeur de logiciel en mode Saas et prestataire de services dédié à la gestion et la traçabilité des déchets, TRINOV développe des solutions clé en mains à destination des établissements de santé.

Comment une solution logicielle couplée à du conseil peut-elle optimiser la gestion des déchets ?

Jade Roux : Certaines activités comme la grande distribution, le BTP, les infrastructures linéaires, l’industrie et la santé sont très génératrices de déchets. Notre solution s’adresse à cette typologie de producteurs multisites qui cherchent à réduire leurs déchets à la source et à les gérer de manière optimale. Cela démarre bien souvent par la traçabilité interne : à l’aide d’objets connectés nous arrivons à identifier automatiquement l’origine, le poids et la qualité du déchet. L’objectif est d’identifier en temps réel les erreurs de tri et réagir immédiatement en cas de dérives sachant qu’elles peuvent vite coûter très cher dans la santé avec le DASRI. La traçabilité ne s’arrête pas là, puisque nous récupérons via notre plateforme digitale, auprès des prestataires déchets, les données de reporting, les factures, les registres … l’analyse de ces données nous permet d’animer la performance de tri et de réduire l’impact environnemental et financier des déchets.

Quels sont les déchets concernés ?

Nicolas Kudlikowski : Tous les déchets dans le milieu professionnel sont soumis à de plus en plus d’obligations réglementaires : biodéchets, ordures ménagères, cartons, métaux, DASRI … Cela complexifie énormément les choses pour nos clients. En complément de l’optimisation financière et environnementale, notre valeur ajoutée, est également de réduire les charges de gestion pour les établissements grâce à la mise en place d’un registre centralisé et consolidé pour l’ensemble des sites d’une même entreprise.

Dans les établissements de santé, la réduction à la source et la gestion des déchets devient un véritable enjeu. Comment y remédier ?

Jade Roux : Par de l’accompagnement et du suivi. Nous avons proposé à notre client Ramsay Santé une démarche clés en main pour identifier le potentiel et le transformer dans la durée. Nous avons ainsi visité une centaine de leurs établissements afin de comprendre quels étaient leurs déchets et les sources de production. Les campagnes de caractérisation que nous avons menées nous ont permis d’identifier de nombreux gisements. Nous avons ensuite développé les filières et mis en place les bonnes procédures notamment pour la sensibilisation aux consignes de tri avec le personnel des établissements. En parallèle, nous déployons notre solution digitale pour décharger les équipes terrain et mesurer l’avancement.

Nicolas Kudlikowski : Les DASRI posent question. Ils doivent répondre à des conditions d’entreposage particulières. Or, dans les bacs dédiés aux DASRI, de nombreux éléments valorisables sont jetés. Il est possible de diviser par deux le volume de déchets identifiés comme DASRI et donc d’optimiser la valorisation des déchets afin de réduire l’impact financier et environnemental pour l’établissement de santé. Aujourd’hui, nous ne savons pas encore comment valoriser un DASRI à part en énergie par incinération, des expérimentations sont en cours à ce sujet. C’est un véritable enjeu d’avenir pour la filière des déchets.

https://trinov.com/

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com