Décrets tertiaires et décrets Bacs apportent de nouvelles opportunités aux fournisseurs de smart solutions.

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Décrets tertiaires et décrets Bacs apportent de nouvelles opportunités aux fournisseurs de smart solutions.

Les équipements de contrôles et de pilotages au service des bâtiments intelligents et efficients

Les obligations de réduction des consommations d’énergies des bâtiments rendent nécessaires la mesure et le pilotage en amont. Des automatismes propulsés par les décrets tertiaires et Bacs ainsi que France Relance. Le groupe ABB, leader des technologies numériques, se positionne comme un interlocuteur privilégié du bâtiment intelligent.

Interview de Franck Mouchel, Responsable Développement Smart Building Groupe ABB

« Pièce par pièce, il est désormais possible d’adopter les bons gestes pour une réduction de la consommation d’énergie »

Quel sera l’impact du décret tertiaire auprès des bâtiments intelligents ?

Le décret éco-énergie tertiaire ambitionne une réduction de 40 % de la consommation énergétique des bâtiments à horizon 2030. Les équipements de contrôles qui prennent en compte les consommations globales de gaz, eau et électricité, répondent à la première phase du décret tertiaire visant à organiser son suivi de consommation, afin de mettre en place des solutions correctives. Le comptage est déjà un premier pas vers l’économie, car il permet d’identifier les postes énergivores. En effet, le gestionnaire peut programmer et piloter son bâtiment afin de réduire sa consommation. Le Groupe ABB fournit les infrastructures et les solutions associées permettant ce suivi des données.

Et le décret Bacs, à quoi correspond-il pour la profession ?

Ce décret vise à équiper tout bâtiment de plus de 1.500 m2 de systèmes de supervision technique pièce par pièce, afin de mieux maîtriser les installations et adopter une maintenance préventive. Cela permettra de mettre en relation la production de chaleur, par exemple, avec l’utilisation. Une école dont seulement 5 classes sur 10 sont occupées pourra mettre en route sa chaudière à 50 % de sa production. Plus interactif et plus intelligent vis-à-vis de l’usage, ces systèmes doivent permettre un meilleur contrôle. Avec le groupe ABB, nous fournissons des capteurs, des sondes de température ainsi que des infrastructures de supervision pour l’ensemble des équipements.

 

Pour un contrôle plus précis encore, il y a la Room Touch. Qu’est-ce que c’est ?

La Room Touch est une interface intelligente homme machine, installée pièce par pièce, qui permet de piloter au plus précis de l’usage. Son système est équipé de capteur de température, de détection de présence. Il peut piloter la lumière, les stores, programmer une alarme si le chauffage est en route alors que les fenêtres sont ouvertes… La Room Touch permet une vraie interaction entre l’homme et la machine pour un pilotage manuel ou en automatique. Jusqu’alors, ces systèmes étaient réservés aux très grands bâtiments. Désormais, le seuil est redescendu, et il sera obligatoire de piloter pièce par pièce un petit immeuble de bureau ou une école, dès 1.500 m2. Mutualisées, les données sont disponibles sur une interface multi-métiers qui gère la climatisation, le chauffage, la lumière, les stores… Restent aux usagers d’adopter les bons gestes pour participer à la réduction de la consommation énergétique.

Groupe ABB

 

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com