TAMA Émissions de poussières postcombustion

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

TAMA Émissions de poussières postcombustion

tama logoÉmissions de poussières postcombustion : des solutions en avance sur les normes

Une chaudière biomasse de 0,75 MWth avec des rejets inférieurs à 1,5 mg/Nm3

Contact : Ignazio Cangelosi, Gérant chez Tama France

« Dans le cas de la biomasse, le dépoussiéreur est adapté pour des températures allant jusqu’à 250°C. »
Les particules issues de la combustion de la biomasse peuvent être dangereuses pour l’homme. C’est pourquoi, afin d’en limiter les rejets, les chaudières collectives sont équipées de systèmes de filtration postcombustion. Ignazio Cangelosi, Gérant chez Tama France, en explique le principe.

Votre société a récemment fourni les systèmes de dépoussiérage sur des chaudières en Toscane et à Bressanone, en Italie. En quoi consistent ces dispositifs ?
Sur ces installations, il a été déployé en série un cyclone et un dépoussiéreur à manches. Sur la première, en Toscane, la surface filtrante du dépoussiéreur est de 44 m2. En sortie de cheminée, les rejets de poussières de cette chaudière d’une puissance de 0,75 MWth sont inférieurs à 1,5 mg/Nm3, à 11 % d’oxygène. À Bressanone, il s’agit de deux chaudières développant chacune 0,85 MWth. Avec 170 m2 de média filtrant, les rejets sont limités à moins de 4 mg/Nm3, soit des valeurs bien en-deçà des normes actuelles.

Quelles sont les fonctions du cyclone et du dépoussiéreur ?
Le premier préserve le second, en abattant une charge de poussières trop importante, ainsi que d’éventuelles étincelles présentes dans l’air aspiré. Il faut éviter que ces dernières ne pénètrent dans le dépoussiéreur, où elles constitueraient un risque d’incendie en entrant au contact des media filtrants en PTFE. Le dépoussiéreur permet d’extraire les poussières de l’air aspiré. Celles-ci sont récupérées en partie basse du dépoussiéreur dans un fût, ou dans une benne via une vis sans fin ou une écluse rotative. Dans le cas de la biomasse, le dépoussiéreur est adapté pour des températures d’air aspiré allant jusqu’à 250°C.

tama

Comment sont dimensionnés les systèmes de dépoussiérage ?
Ils doivent être adaptés au combustible valorisé, aux températures et aux caractéristiques physico-chimiques des fumées et poussières. L’intégration du système dépend aussi du contexte structurel et environnemental dans lequel est installée la chaudière. Nous pouvons accompagner les installateurs pour dimensionner le système. Avec le cyclone et le dépoussiéreur calorifugé, nous pouvons également fournir un motoventilateur centrifuge et la gaine de liaison en inox jusqu’à la cheminée d’évacuation.

Par ailleurs nous proposons aussi un système by-pass avec son coffret électrique prédisposé pour la lecture des températures des sondes, et un système de traçage électrique en trémie pour éviter une éventuelle condensation dans le dépoussiéreur pendant les différentes phases du processus.

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com