H2SITE dans la chaîne de valeur de l’hydrogène

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

H2SITE dans la chaîne de valeur de l’hydrogène

Andres GalnaresDirecteur Général H2SITE

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dans la chaîne de valeur de l’hydrogène (H2), le problème de la génération est résolu. Les électrolyseurs réduisent de plus en plus le coût de production de l’hydrogène renouvelable centralisé. Cependant, l’utilisation du H2 pour des petits et moyens consommateurs demande à ce que cet hydrogène soit comprimé à des niveaux de pression très élevés pour son transport (700 bar), ou bien liquéfié à des températures très faibles (inférieures à -250C) et transporté en camions ou navires. Les cycles de compression, stockage et décompression de l’hydrogène sont peu efficaces et grèvent le coût final pour l’utilisateur. H2SITE a souhaité résoudre ce problème avec deux solutions pour le problème du transport du H2 :
  1. La transformation de l’hydrogène carriers (ammoniaque, méthanol, syngaz, biogaz, acide formique…) avec de très hauts rendements,
  2. La séparation de l’hydrogène dans les mélanges de gaz qui circulent dans l’infrastructure de H2 (CH4 / H2 avec une concentration > 5%).
H2SITE a développé une technologie de réacteur intégré de membranes avec TECNALIA, le plus grand centre de recherche privé de l’Espagne, et l’Université Technique de Eindhoven (TUe), qui permet de produire ou de séparer de l’hydrogène localement avec des coûts compétitifs et des niveaux de pureté compatibles avec des piles à combustible. Notre idée s’appuie sur le fait que certaines molécules renouvelables, très riches en hydrogène possèdent déjà une supply chain et une infrastructure bien maîtrisées, ce qui rend son transport très facile. Une fois transportées, ces molécules n’ont qu’à être converties en H2 au point de consommation. H2SITE apporte cette brique de conversion à haut rendement en ajoutant un coût réduit au coût de génération centralisé.
 
La deuxième manière de transporter de l’hydrogène efficacement consiste à utiliser un réseau. Que ce soit le réseau de gaz naturel, dans lequel on transporte un mélange de H2 et de CH4, ou bien un réseau dédié hydrogène, de nombreuses applications allant de l’industrie à la mobilité ont besoin d’un niveau de pureté très élevé (supérieur à 99,97 %). Pour ce faire, H2SITE utilise ses unités de membranes connectées au réseau pour fournir une pureté compatible avec les piles à combustible et permet aux infrastructures gazières d’être alimentées avec l’hydrogène zéro carbone pour le transporter jusqu’au point de consommation.
 
Premières unités en France :
 
ENGIE est un partenaire privilégié de H2SITE aussi bien en tant qu’actionnaire minoritaire que sur le plan du développement de produits / applications. Nous travaillons ensemble sur différents fronts :
  • Une unité commerciale installée en région parisienne permettant de convertir du gaz naturel d’origine renouvelable en hydrogène pour alimenter des flottes de bus ou de camions.
  • Différents projets de R&D sont en cours en collaboration avec ENGIE Recherche & Innovation et seront testés, courant 2022, au sein du ENGIE Lab CRIGEN, le plus grand centre de R&D du Groupe situé en région parisienne : 
    • Une unité de séparation d’hydrogène pour valider la capacité de la technologie à obtenir du H2 à partir d’un mélange d’hydrogène et de CH4 à différentes concentrations ;
    • Une unité de conversion dite « multifuel », capable de transformer du méthanol, du NH3 … en hydrogène localement ;
    • Une unité alimentée avec du biogaz permettant de produire de l’hydrogène localement.
Une dizaine d’initiatives commerciales sont étudiées en France avec différents partenaires s’appuyant sur notre technologie de réacteurs membranaires.
WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com