Des panneaux en polystyrène extrudé qui assurent à la fois l’isolation et le coffrage du radier

 

 « Grâce à ses performances thermiques, notre solution est certifiée Passivhaus »
B
enoît Bertucat, Directeur Export chez Jackon Insulation
L’isolation thermique est la clé de voûte de la construction passive. Et dans ce domaine, autant partir sur des bases solides, en soignant l’isolation des fondations. Sur ce point précis, l’objectif est de lutter contre les ponts thermiques, tout en supportant la charge de la construction
Pour garantir cette longévité, un des points essentiels est de mettre en œuvre des matériaux qui ne soient pas dégradés par l’humidité. « C’est pourquoi, le polystyrène extrudé est particulièrement recommandé, expose Benoît Bertucat, Directeur Export chez Jackon Insulation. Car, au-delà de ses excellentes performances isolantes, il est insensible à  l’humidité et au gel. Il est donc imputrescible. Il se distingue aussi par ses propriétés mécaniques, supportant largement le poids d’un bâtiment. De plus, il est totalement recyclable et présente un très bon rapport qualité/prix. C’est pour toutes ces raisons que nous l’avons sélectionné pour développer le système Jackodur Atlas, certifiée Passivhaus. Il s’agit de panneaux préfabriqués en usine qui assurent à la fois l’isolation thermique et le coffrage de la dalle. »
Avec cette solution, le fabricant a cherché à faciliter la mise en œuvre des fondations, tout en supprimant les ponts thermiques en nez de dalle, généralement causés par des défauts d’assemblage entre l’isolation et la maçonnerie. Il est toujours possible de remédier à de tels problèmes a posteriori, mais cela suppose des travaux à la fois difficiles et onéreux. Pour éviter d’en arriver là, les dalles Atlas disposent d’une rainure dans laquelle viennent s’emboîter les languettes verticales qui assurent l’isolation entre le radier et le sol. « Très simples à manipuler, les éléments du système remplissent ainsi la fonction de coffrage, ce qui garantit un coulage rapide et fiable et durable de la dalle, explique Benoît Bertucat»

Et pour les murs de soubassement ?
Isoler le radier, c’est bien mais il faut aussi traiter les murs enterrés. « Pour cette application, l’isolant est exposé à de fortes contraintes d’humidité et de compression, précise Benoît Bertucat. Là encore, le polystyrène extrudé s’avère pertinent et nous l’utilisons pour fabriquer les panneaux Jackodrain. Constitués d’une structure alvéolaire, ils apportent une isolation, tout en assurant l’évacuation de l’eau jusqu’à des profondeurs de 8 m. C’est donc la solution idéale pour contribuer à l’efficacité thermique de toute l’enveloppe du bâtiment. Ce système facilite la jonction entre l’isolants de la dalle et ceux des parois verticales. »

http://www.jackon-insulation.com/fr