L’approvisionnement efficient en biocombustible, un enjeu de la filière Bois Energie.

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

L’approvisionnement efficient en biocombustible, un enjeu de la filière Bois Energie.

Economie circulaire : valoriser les combustibles bois régionaux

Avec l’essor des chaudières biomasses industrielles et collectives, la question de la sécurité de l’approvisionnement est devenue fondamentale.
Les exploitants forestiers, scieurs et collecteurs de déchets se regroupent alors au sein de structures ad’hoc, à l’instar de Biocombustibles en Normandie dont l’activité est d’assurer l’approvisionnement de nombreuses chaufferies biomasses régionales.

Mathieu Fleury,
Directeur
Biocombustibles

 

Comment Biocombustibles gère son propre approvisionnement afin de servir le territoire normand en biomasse ?

Biocombustibles valorise 300.000 tonnes de bois par an, en provenance quasi exclusivement de Normandie.
90 % de ce bois est à destination de la filière Bois Energie. En parallèle de la croissance d’activité de l’entreprise, nous
nous sommes structurés sur la partie exploitation forestière en gérant petit à petit jusqu’à 165 chantiers forestiers.
Ces derniers contribuent à alimenter 100.000 tonnes de nos besoins en approvisionnement en plaquettes et bois bûche. Pour compléter nos besoins en matières premières, nous faisons appel à des ressources de bois bocager, de déchets de bois, de sciures et plaquettes.

Au-delà de la matière première, quelle part est attribuée à sa transformation ?

Nous avons créé une filiale, Biomatservices qui gère la transformation directement en forêt. Broyeurs forestiers, porteurs et abatteuses traitent ainsi le bois sur site. Il s’agit de machines maniables qui s’adaptent aux forêts françaises et travaillent avec rentabilité les parcelles de feuillus et de résineux. Nous possédons 9 plateformes régionales qui assurent un stock permanent de 70.000 tonnes de bois.
Cette réserve est nécessaire pour répondre aux obligations d’approvisionnement en énergie des chaufferies industrielles et collectives. Cela permet à nos clients d’être assurés de la sécurité d’un approvisionnement quels que soient la saison et leurs besoins. En plein cœur de l’hiver, 80 à 110 camions par jour livrent les chaufferies industrielles et collectives de notre réseau. 

« Le dialogue avec le gestionnaire est indispensable afin d’assurer l’approvisionnement en biomasse adapté au
bon fonctionnement des chaufferies connectées au réseau de chaleur urbain. »

À Rouen, Biocombustibles gère l’approvisionnement du nouveau réseau de chaleur urbain biomasse. Expliquez-nous.

En effet, cet hiver démarre La chaudière bois alimentant le réseau de chaleur urbain de Rouen pour la partie Nord‑Est de la ville. Un projet conséquent qui mêle installation collective, innovation technologique et approvisionnement spécifique.

Cette nouvelle chaudière biomasse, exploitée par Dalkia et développée par Dall Energy, se substitue à la vieille chaudière au charbon. Au terme de l’extension du réseau d’une vingtaine de kilomètres, dans deux ans, l’installation consommera 57.000 tonnes de bois par an.
Pour assurer son approvisionnement, nous avons cherché à optimiser la valorisation des ressources avec l’ensemble des acteurs du territoire. En 2021, nous fournirons ainsi 25.000 tonnes de biomasse. Incluant 10.000 tonnes d’écorces issues de scieries, 1.000 tonnes de racines de lin, 1.000 tonnes de bois bocager ainsi que plus de 10 000 tonnes
de plaquettes forestières.
Biocombustibles assure la coordination de l’ensemble de l’approvisionnement et de la valorisation globale de ces ressources. Nous sommes à ce titre le seul interlocuteur vis-à-vis de notre client. En fonction des périodes et des appels de puissance, nous livrerons de la biomasse plus ou moins humide. Le dialogue avec le gestionnaire est indispensable afin d’assurer l’approvisionnement en biomasse adapté au bon fonctionnement de la chaufferie.
Par ailleurs, nous valoriserons également les cendres issues de cette chaufferie par le biais de plans d’épandage sur des terres agricoles voisines. Les cendres se substituent ainsi à l’engrais du commerce.
Et pour compléter ce cercle vertueux, un magasin, accolé à la chaufferie à destination des particuliers, revendra bois bûches et granulés fabriqués en Normandie.

Pour plus d’informations : https://biocombustibles.fr/

Tags: , , , , ,

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com