Les agrocombustibles s’intègrent de plus en plus au fonctionnement des chaudières biomasse.

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Les agrocombustibles s’intègrent de plus en plus au fonctionnement des chaudières biomasse.

Les solutions de chaudières biomasse sur-mesure créent désormais de nouveaux standards

Fonctionnant en circuits courts, les chaudières biomasse de l’industrie valorisent les déchets issus de la fabrication de leurs propres produits. En quelques années, les nouveaux agrocombustibles ont ainsi explosé. Les fabricants de chaudières biomasse les intègrent dans leurs projets de recherche et développement afin de mettre au point des solutions standardisées qui répondent aux réseaux de chaleur urbain ou aux installations sur-mesure à destination des industriels. Comme chez COMPTE.R, leader français de la fabrication de chaudière biomasse, depuis 130 ans.

Entretien avec Silvère Pelegry, responsable R&D.
COMPTE.R

Quels sont les agrocombustibles sur lesquels vous travaillez pour une intégration dans les chaudières biomasse ?

Il s’agit de tous les déchets agricoles, de coopératives, résidus d’aliments au sein d’industries agroalimentaires qui n’interviennent pas dans la valorisation alimentaire. Ces déchets, locaux, peuvent s’intégrer dans un système de chaudière biomasse qui permet de chauffer les ateliers de production. Nous valorisons aujourd’hui des déchets qui ne l’étaient pas il y a quelques années ! Comme les noyaux de fruits, les fèves de cacao, les résidus de malterie, les rafles de maïs, l’anas de lin… Chaque agrocombustible possède sa propre spécificité et nécessite un traitement particulier, une solution technique pour qu’il brûle correctement sans émettre de polluants. Par exemple, la rafle de maïs fond au-delà de 750° et devient du chewing-gum. Nous développons des solutions qui évitent à la matière d’atteindre ce stade tout en assurant une combustion à plus de 1000°C pour assurer des rejets. Notre équipe de 5 personnes en recherche et développement teste sans cesse de nouveaux agrocombustibles afin de trouver des solutions sur-mesure.

Spécialiste des réseaux de chaleur depuis les années 90, vos activités se sont peu à peu orientées vers les collectivités ?

En effet, il y a 15 ans nous réalisions 80 % de notre chiffre d’affaires auprès des industriels et 20 % auprès des collectivités. Cette tendance s’est totalement inversée aujourd’hui car nous sommes parvenus à créer des solutions standardisées en matière de chaudière biomasse, grâce notamment à la structuration des filières d’approvisionnement. C’est ce qui permet de répondre à des problématiques de réseau de chauffage urbain : complexes sportifs, établissements scolaires, résidences séniors, hôpitaux mais aussi quartiers pavillonnaires…

Ce qui ne vous empêche pas d’innover dans le domaine industriel, avec des installations sur-mesure, comme celle de Pradier dans la Drôme, fabricant de granulés de bois. Pouvez-vous nous l’expliquer ?

En effet, nous avons mis en service en août 2020 une nouvelle installation de 11.000 kW chez Pradier. Une solution clé en main de chaudière biomasse qui sert à déshydrater la sciure afin de la transformer en granulés de bois. Nous avons développé une solution spécifique qui valorise la totalité de l’énergie sur site pour alimenter leur process de déshydratation, avec des écorces de bois. Dans la coupe d’un tronc d’arbre, l’écorce est ce qu’il y a de moins valorisable. Les planches servent au bois d’œuvre, la sciure et plaquettes aux granulés, et l’écorce est peu valorisée. Ici, nous avons développé un système d’alimentation permettant de traiter l’écorcebrute, sans broyage préalable. Ce qui permet d’éviter une étape de broyage et criblage énergivore. Cette installation bénéficie d’un système que nous avons conçu permettant d‘économiser de 15 à 30 % de son énergie sur la partie séchage indépendamment de la chaudière. Nous avons également développé un système de dépoussiérage compact permettant de récupérer les cendres volantes pour éviter de polluer les granulés. Notre maîtrise des compétences dans la chaudronnerie, l’automatisme, l’électricité, la mécanique et le thermique nous permet de proposer des installations de ce type, clés en main.

Au-delà de l’utilisation de la biomasse, nous avons vraiment le souhait d’aider nos clients à réduire leur empreinte environnementale.

 

 

 «Notre savoir-faire nous permet de développer des solutions adaptés aux besoins des industriels.».

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com