Rouler 100 % durable, grâce au biométhane

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Rouler 100 % durable, grâce au biométhane

Issu de la méthanisation de déchets organiques, le biométhane offre des débouchés pour la mobilité, en étant un carburant dont l’ADEME souligne le moindre impact sur la qualité de l’air et le changement climatique. Le point sur une filière en essor, notamment grâce au développement des stations GNV (gaz naturel pour véhicule)…

Maillage territorial de l’avitaillement : la France fait progressivement le plein 

Les ventes de véhicules et les constructions de stations avancent de concert

 « Le taux d’incorporation de bioGNV représentait 16,5 % du GNV distribué, en 2019 »

Aujourd’hui, la mobilité gaz concerne 26 millions de véhicules dans le monde, dont 21 500 en France. Encore limité, le parc hexagonal est amené à croître, notamment sur le segment des poids lourds : en 2019, 2,5 % des ventes concernaient un véhicule GNV. « Le ratio peut paraître peu élevé, mais il a quadruplé en 3 ans et l’Etat estime qu’à l’horizon 2028, un nouveau poids lourd sur cinq sera GNV, relève Caroline Maleplate, Déléguée mobilité propre, en charge de la promotion du BioGNV chez GRDF. » Cet essor – le plus important d’Europe sur le segment poids lourds – avance au rythme de la construction de stations GNV publiques. Actuellement, on en compte près de 150, en France, et il y en a 91 en projet et 38 en réflexion (chiffres : Gaz-Mobilité).

En 2019, selon l’AFGNV (Association Française du GNV), le taux d’incorporation de bioGNV – issu de la méthanisation – représentait 16,5 % du GNV distribué en France, à partir de stations raccordées au réseau. Un chiffre comparable à la moyenne européenne : près d’un quart des 4 120 stations GNV distribuent du « GNV vert » sur le continent, ce qui équivaut à 17 % de la consommation, en 2019. Chez nos voisins allemands, le bioGNV atteint 50 % du GNV distribué par 800 stations.

On le voit, la station GNV présente un gros potentiel, en France. « Ayant démarré, il y a 5 ou 6 ans, le marché est en forte croissance, observe Nicolas Joly, Directeur général de XL Techniques. Actuellement, nous sommes sollicités pour équiper entre 15 et 20 stations par an. Sur un plan technique, celles-ci sont ressemblantes aux stations classiques et la sécurité est soumise au même niveau d’exigence réglementaire. »

Dimensionner sa station GNV en 3 clics

En fonction de l’usage et de la nature des véhicules qui viennent s’avitailler, une station GNV peut présenter des caractéristiques différentes. Pour obtenir une première évaluation de l’investissement à prévoir, rien de plus simple : GRDF a développé un outil qui permet de dimensionner sa station en 3 clics. « Il suffit de renseigner le type de véhicules concernés, ensuite leur nombre, leur kilométrage et leur consommation, puis la vitesse de charge souhaitée, explique Caroline Maleplate. Pour plus de détails, il est aussi possible de consulter GNV : Comment porter un projet de station ouverte au public ?, édité par GRDF et la FNCCR. » De quoi emmener la mobilité GNV jusqu’à la prochaine station de son développement…

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com