Sedidrill : constructeurs de machines de forage

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Sedidrill : constructeurs de machines de forage

Sept constructeurs de machines de forage s’engagent pour améliorer la sécurité des opérateurs de terrain

« Nous fabriquons des foreuses simples et économiques à l’usage, mais rappelons que sans sécurité, la rentabilité n’est rien »
Jack Gregor Tcherniavsky, Responsable de l’export chez
Sedidrill
Réaliser  un forage géothermique ou géotechnique ne s’improvise pas. En effet, les foreuses sont en moyenne impliquées dans un accident mortel chaque année en France. Conscients que la sécurité des opérateurs de terrain est un enjeu crucial, les sept principaux constructeurs français – dont Sedidrill –  se sont engagés autour de la question, en 2010, au sein de l’Union Française des Constructeurs de Machines de Forage.
« L’objectif de l’UFCMF est d’anticiper les futures normes européennes en matière de sécurité, expose Bernard  Tcherniavsky. Pour cela, nous collaborons avec l’Institut National de Recherche et de Sécurité et la Commission Européenne de Normalisation, en vue de fusionner les normes EN 791 et EN 996 en une norme principale EN 16228. Dans les faits, cela se traduit aussi par une sécurisation des équipements, sans que cela ne devienne un critère de concurrence, contrairement à ce qu’on peut constater sur des machines de fabrication étrangère. Dans le cadre de l’Union, les constructeurs ont par exemple développé un nouveau dispositif : la cage de protection qui recouvre la tige durant le forage ». Il s’agit d’un équipement permettant de lutter contre une des principales causes d’accident : le happement de l’opérateur, entré en contact direct avec l’outil en rotation. Ces cages équipent progressivement les machines de la gamme Sedidrill.« La sécurité est atout qui vient s’ajouter à notre souci constant de proposer les solutions les mieux adaptées aux besoins de nos clients. Nous nous attachons ainsi à concevoir des appareils simples et économiques à l’usage, afin de permettre au foreur de proposer les meilleurs tarifs à son client, tout en se ménageant une marge. Pour une grande majorité des sous-sols rencontrés jusqu’à 250 m, le cœur de gamme – Sedidrill 310 et 410 – répond bien à cet objectif, ainsi que la 310E, machine très rentable pour le forage en terrain facile. Toutefois, dans le droit fil de la démarche de l’UFCMF, rappelons que sans sécurité, la rentabilité n’est rien ».

Nils Bruder / Pour Valeur énergie

Tags: , , , , ,

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com