Une gestion du trafic intelligente pour davantage de mobilité

Favoriser la mobilité grâce aux technologies connectées  

«  L’intelligence des systèmes de gestion des transports permet aujourd’hui de faire la jonction entre la technologie et le terrain afin de rendre la cohabitation plus efficace. »

Après cinquante années de pleins pouvoirs de la voiture, les villes font renaître peu à peu leurs lignes de tramway et construisent de nouvelles infrastructures favorisant les transports en commun. Depuis plus de 40 ans, Gertrude à Bordeaux développe une technologie de pointe à même de gérer le trafic et également d’agir sur la pollution ou la sécurité.

Interview de Eric Franceries, Dircteur Général Délégué de Gertrude

Comment s’y prennent les villes aujourd’hui pour améliorer la mobilité ?

Aujourd’hui, encore plus qu’hier, les villes doivent composer avec différents modes de transports. La voiture privée, mais aussi les tramways, les bus de villes, les bus à haut niveau de service, les vélo, les trottinettes ou les piétons. Tous veulent à la fois un trafic fluide et apaisé pour se rendre rapidement et sans encombre à destination. Les véhicules veulent des routes, les vélos des couloirs, les piétons des trottoirs et les restaurants des terrasses. L’intelligence des systèmes de gestion des transports permet aujourd’hui de faire la jonction entre la technologie et le terrain afin de rendre la cohabitation plus efficace.

SAMSUNG CSC

Proposer une gestion du trafic intelligente repose sur quels critères ?

En fonction des politiques des villes, il est désormais possible de réduire la place de la voiture, notamment grâce à des solutions alternatives, comme les parkings relais à l’entrée des villes et leur interconnexion avec les tramways ou les bus à haut niveau de service. Les transports en commun représentent l’ossature nécessaire au développement de la mobilité. La gestion intelligente des systèmes de transport permet de rendre cette mobilité plus attractive et plus efficace.

Comment ?

Par exemple avec les feux de circulation. Les feux sont des outils qui font passer des messages aux conducteurs. Les feux favorisent les flux, protègent des zones concernées par des pics de pollution en régulant le trafic, voire en contrôlant la vitesse. Avec une logique de priorité, il est possible de détecter et favoriser l’accès à certains véhicules : les bus, les véhicules de secours ou d’intervention. Grâce à une expertise humaine, il est possible de maîtriser et faciliter le réseau de transport urbain. Notamment en ce qui concerne la régularité des bus ou des tramways. Ainsi, plus attractifs et plus efficaces, les transports en commun voient une amélioration de leur vitesse commerciale et une augmentation de leur fréquentation. Parmi les effets induits, on note une réduction de la pollution.

Et demain ?

Demain, grâce à la Data, certains véhicules pourront être connectés, identifiées, localisés et favorisés en ville, comme les véhicules actifs sur le covoiturage par exemple. Nous avons un grand déploiement de priorisation dans l’Aube pour les véhicules du SDIS, le service départemental d’intervention et de secours et participons à un programme européen d’expérimentation, à Bordeaux, Barcelone et Valence en Espagne ou Tessalonic en Grèce qui vise à développer une plate-forme intelligente de gestion de la mobilité prenant en compte l’ensemble des moyens de transports.

http://www.gertrude.fr/nos-missions/systeme-de-transport-intelligent/