Comment éviter les ponts thermiques liés aux structures posées sur ITE ?

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Comment éviter les ponts thermiques liés aux structures posées sur ITE ?

IT FIXING LOGOLieusaint (77) : 37 logements sociaux nés d’une expérience européenne pour rendre le passif accessible à tous.

Alain Bourgard, Président d’IT Fixing

IT FIXING 3

Construire des logements en série. L’idée n’est pas nouvelle, mais voilà que des bailleurs sociaux s’y mettent pourrendre la construction passive accessible à tous. Ainsi, les deux bâtiments passifs sociaux livrés en ce mois d’octobre à Lieusaint (77) ont été conçus selon un modèle constructif que l’on retrouve aussi sur un projet à Darmstadt (Allemagne). cIT FIXING 2es deux opérations – d’autres sont en cours de développement – sont les premières à avoir été finalisées dans le cadre du projet européen Buildtog (pour « Building Together »). La démarche est portée par le réseau Eurohnet, regroupant une trentaine d’organismes HLM de cinq pays (Allemagne, France, Italie, Luxembourg, Suède), en association avec l’architecte Nicolas Michelin, le consultant en efficacité énergétique Luwoge et l’industriel Basf.

ITFIXING_1

L’objectif de Buildtog est d’optimiser la démarche de construction passive en réalisant le même immeuble dans plusieurs villes européennes. Sur l’opération de Lieusaint, totalisant 4 255 m² pour 37 logements, l’objectif financier a été atteint avec un coût des travaux de 1 320 €/m². Et l’efficacité énergétique est au rendez-vous avec des consommations prévues de 2 000 €/an pour le bâtiment équipé de panneaux solaires et de 3 400 pour l’autre.

« Les solutions de fixation en matériau composite ont été retenues, car elles offrent un lambda de conductivité thermique de 0,3 W/m.K, quand celui de l’acier est de 50 W/m.K. »

Dans les grandes lignes, le modèle constructif ayant vocation à être décliné en série repose sur un immeuble en R+3 ou R+4 avec une isolation thermique par l’extérieur (ITE) et des coursives en façade sud.
Une alternative aux fixations métalliques
« Le fait de poser des coursives sur l’ITE a soulevé la question des points de fixation risquant de générer des ponts thermiques, souligne Alain Bourgard, Président d’IT Fixing. Avec des connexions métalliques, des déperditions de chaleur apparaissent. Il existe bien des rupteurs thermiques, mais leur mise en œuvre n’est pas commode. C’est pourquoi, nous avons développé des systèmes de fixation sur ITE qui s’installent avant ou après la pose de l’isolant à l’endroit où l’on souhaite sur le bâtiment. Ces solutions ont été utilisées à Lieusaint pour fixer ldes coursives et des volets coulissants, car en associant matériau composite et fibre de verre, elles offrent un lambda de conductivité thermique de 0,3 W/m.K, quand celui de l’acier est de 50 W/m.K. Les performances d’ancrages sont comparables avec des charges admissibles en traction allant jusqu’à 70 kN par point de fixation, soit une résistance à l’arrachement de 7 tonnes. De plus, avec ce système, il n’y avait pas de consoles en attente à installer : il a suffi de percer, de réaliser un scellement chimique et, une demi-heure après, les structures ont pu être installées. »

IT FIXING
1, rue de Londres
67670 Mommenhein
Tél 03 88 21 09 17
www.it-fixing.com