Emerainville (77) : Une GTC/GTB (une automatisation ) déployée dans un bâtiment de 5 000 m2

Optimiser les consommations énergétiques et améliorer le confort des 120  collaborateurs

Thierry Vajsman, Responsable Activité Infrastructures Urbaines chez Phoenix Contact 

« Intégrer la gestion technique centralisée dans le BIM pour répondre aux enjeux du bâtiment numérique »

Fabricant spécialisé dans les bornes et dans la connectique pour cartes électroniques, Phoenix Contact a développé une solution d’automatisation multi-protocoles qui permet la mise en œuvre d’une GTB / GTC intégrant les objets connectés dans un processus BIM. Cette solution sera déployée au sein de l’extension de 5 000 m2 de son siège social, à Emerainville (77). La construction s’achèvera, fin 2019. A court terme, 120 personnes y travailleront.

Quels sont les objectifs portés par l’automatisation de vos nouveaux locaux ?

Au-delà de nous doter d’une vitrine sur nos savoir-faire, cela nous permettra de réaliser un suivi fin de nos consommations énergétiques, en vue de les optimiser. L’automatisation repose sur la prise d’informations par l’intermédiaire des centrales de mesure de dernière génération, déployées dans les armoires de distribution électrique. Ces équipements assurent un relevé des consommations qui sont ensuite remontées vers la plateforme de supervision par des automates concentrateurs. Outre la fonction de mesure, ces automates permettent de piloter tout un ensemble d’applications.

Quelles sont ces applications ?

Il y a, par exemple, le pilotage de l’ensemble des éclairages DALI, la gestion de la disponibilité des salles, le fonctionnement des chaudières, la régulation des CTA, les stores, le contrôle d’accès, etc. Outre les gains énergétiques, il y a également des avantages, en termes de confort pour nos collaborateurs. Par ailleurs, l’architecture d’automatisation pourra évoluer, en fonction du comportement observé du bâtiment et des attentes de ses occupants. Pour offrir cette évolutivité, les automates reposent sur le Framework Niagara 4. Celui-ci offre une modularité et une polyvalence – pour des applications quasiment illimitées en termes de métiers du bâtiment –, tout en prenant en charge une grande majorité des protocoles de communication.

Une automatisation du bâtiment peut-elle également être envisagée dans l’ancien ?

Tout est possible, mais il faut bien garder à l’esprit qu’en parallèle à une GTB / GTC performante, il est aussi nécessaire que les équipements en place puissent permettre un réglage fin de leurs process. Dans cet esprit, nous sensibilisons nos clients au fait que les données qui remontent des objets connectés doivent être utilisables de façon optimale. Permettre à l’usager d’intégrer les solutions d’automatisation dans un processus BIM s’inscrit également dans cette démarche globale. L’intégration au BIM est ainsi un gros chantier que nous avons mené, afin de répondre aux enjeux du bâtiment numérique.

https://www.phoenixcontact.com/online/portal/fr?1dmy&urile=wcm:path:/frfr/web/home