GWE : Pieux géothermiques des bâtiments transformés en échangeur de chaleur

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

GWE : Pieux géothermiques des bâtiments transformés en échangeur de chaleur

GWE LOGOGéothermie : comment valoriser les fondations d’une construction ?

« La technologie du pieu énergétique est encore peu répandue en France, il est donc primordial d’apporter un accompagnement sur le plan de l’ingénierie »
Wilfried Dumas, Directeur général de GWE France

Technologie éprouvée à travers toute l’Europe, avec un millier d’installations opérationnelles, le pieu énergétique demeure encore confidentiel en France. Ce procédé géothermique, qui valorise énergétiquement les fondations mises en place sous les constructions importantes, commence néanmoins à faire parler de lui. En deux mots, il s’agit d’un tube en polyéthylène, disposé au cœur du pieu en béton, permettant d’extraire la chaleur du sol, grâce à un liquide caloporteur. En France, le potentiel est très intéressant, dans la mesure où la température moyenne du sol est de 10 à 14° C, toute l’année. Mais comme toute technologie innovante, le pieu énergétique soulève quelques interrogations. C’est pourquoi, les professionnels le proposant ont un gros travail d’accompagnement à réaliser, tant au niveau des entreprises que des donneurs d’ordre.
« Le pieu énergétique est d’ores et déjà considéré comme une solution complémentaire à la géothermie sur nappe ou sur champ de sondes, un peu partout en Europe, expose Wilfried Dumas, Directeur général de GWE France. Pour autant, les professionnels français en charge de la conception et de la mise en œuvre des fondations, ainsi que les maîtres d’ouvrage, restent prudents face à cette technologie. C’est pourquoi, l’accompagnement en termes d’ingénierie est primordial pour nous. Sur un projet, notre positionnement sera donc moins celui du fabricant que du bureau d’études. Grâce à l’expertise des ingénieurs de notre maison-mère allemande, c’est ainsi un partenariat que nous cherchons à mettre en œuvre, en étant présents depuis les études jusqu’à l’installation. »
Une chaleur diffusée pendant 100 ans
Pour chaque projet, les études démarrent avec le calcul du potentiel calorifique du site, en fonction de la géologie et des fondations programmées. Ces résultats sont ensuite systématiquement affinés sur le terrain, à l’aide d’un test de réponse thermique. Puis, les équipes de GWE France réalisent la mise en place des tubes qui seront coulés dans le béton, en portant une attention particulière à l’intégrité du polyéthylène. « Pour cette phase critique, nous profitons encore une fois de l’expérience de nos collègues allemands, explique Wilfried Dumas. Nous mobilisons ainsi les modes opératoires qu’ils ont mis au point pour gérer les problèmes de pression ou encore de montée en température, au moment de la prise du béton. Cette supervision de la mise en œuvre nous permet aussi de nous porter garants des fondations sur le plan mécanique ».
La pérennité de l’installation est également assurée concernant sa fonction énergétique. Pour cela, le dimensionnement des pieux énergétiques est établi de façon à ne pas surexploiter le potentiel calorifique du sol. « Dans ces conditions, à nouveau une façon de fournir de la chaleur pour 100 ans au moins, conclut Wilfried Dumas. »

 

Gwe France
19 bis avenue de la gare
Za les pins
34800 ASPIRAN
06 67 72 63 63

 

 

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com