Installations biogaz : faire de la sécurité une priorité absolue, Biogaskontor 

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Installations biogaz : faire de la sécurité une priorité absolue, Biogaskontor 

 La sécurité des installation biogaz est une priorité. Non seulement pour s’assurer de son bon fonctionnement mais aussi pour éviter tout accident. Pionnière dans la mise en place de standards de sécurité, l’entreprise allemande Biogaskontor a participé au maillage germanique de ces installations depuis plus de 40 ans et a développé son réseau en France.  

La technologie Biogaskontor est à la base de l’ensemble des systèmes de sécurité des usines de biogaz dans le monde 

 Entretien avec Erwin Köberle, fondateur.   

 La sécurité se situe-t-elle au cœur des préoccupations des installations de biogaz ? 

La sécurité des installations doit éviter les accidents : il s’agit de créer des distances de sécurité, de mettre en place des protections pour le feu ou les explosions. La maintenance des systèmes et des services contribue également à assurer la sécurité des installations et à améliorer le fonctionnement des unités de production.  Grâce à mon implication dans l’association allemande de sécurité, j’ai développé et formulé des systèmes de régulations pour usines biogaz qui sont aujourd’hui devenus des standards. C’est en effet ce qui constitue désormais la base de la sécurité de l’ensemble des unités de biogaz dans le monde. Nous avons mis en place un circuit de contrôle technique et échangé des résultats et des expériences avec d’autres grandes entreprises dans le domaine. Par la suite, nous avons créé les doubles membranes installées directement sur le digesteur. Un système de stockage du gaz qui laissait les exploitants sceptiques au départ et qui pourtant a prouvé son efficacité et est devenu aujourd’hui une norme. Puis, nous avons développé des systèmes d´agitation, des systèmes de désulfuration. Tous ces développements sont à la base de la technologie mondiale utilisée aujourd’hui dans les unités de biogaz.   

Pourquoi la France n’a-t-elle pas atteint le même niveau que l’Allemagne en matière d’installations d’unités de biogaz ? 

L’Allemagne est parvenue à saturation, mais en France, les agriculteurs n’ont pas été aussi encouragé à utiliser et valoriser la biomasse dans leurs exploitations. La différence entre les deux pays est en train de se tasser, car la technologie se développe de plus en plus dans l’hexagone. Ce qui évite à la France d’importer la technologie ou de faire intervenir des investisseurs étrangers. Pour autant, les opportunités sont encore importantes. Avec Biogaskontor, nous sommes présents depuis 10 ans en France et développons désormais de nouveaux composants dédiés aux unités de biogaz afin de simplifier la tâche de l’opérateur en toute sécurité. Il s’agit de hublots simples à installer, de soupapes étanches régulant la surpression ou la sous-pression et capables de supporter les gelées, ainsi que des systèmes de mesures de la température, de la pression et du niveau de remplissage du réservoir ou de dosage d’air. Aujourd’hui, 95 % de notre production est consacrée à ces composants qui rendent plus efficace et plus efficiente l’unité de biogaz. Après avoir construit plus de 250 unités complètes de biogaz, nous avons vendu aujourd’hui l’équivalent de 33.000 hublots et 4.000 systèmes de soupapes.  

Comment a commencé le projet de Biogaskontor ? 

Dès 1983, lors de mes études d’ingénieur en mécanique, j’ai commencé à travailler dans le biogaz. D’abord par le biais de projets bénévoles auprès d’agriculteurs qui souhaitaient mettre en place des systèmes de valorisation de leur biomasse en chaleur. Nous avons construit notre première usine de biogaz de 50 m3 en 1984 sur une exploitation de vaches sur pailles. L’année suivante, nous avons ajouté un moteur supplémentaire permettant d’augmenter la puissance. Les années qui ont suivi ont vu le développement petit à petit de ces unités de biogaz en Allemagne. Alors en 1992, avec des partenaires j’ai fondé la plus importante association Biogaz en Allemagne, Tüv, qui réunit aujourd’hui plus de 9.000 membres dans toute l’Europe. Au sein de cette association, je me suis occupé des questions de sécurité et de contrôle des unités de biogaz, en allant faire des présentations partout en Allemagne auprès des agriculteurs. C’est pour cela que j’ai créé ma propre entreprise, Biogaskontor en 1993. 

https://www.biogaskontor.de/fr/

 

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com