« Les réseaux de chaleur présentent un intérêt économique et environnemental évident y compris pour des grands hôpitaux »

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

« Les réseaux de chaleur présentent un intérêt économique et environnemental évident y compris pour des grands hôpitaux »

L’explosion du cours du gaz favorise la compétitivité des réseaux de chaleur alimentés par la géothermie

Réduire par trois ses émissions de gaz à effet de serre grâce à la géothermie

En cette période d’inflation des prix du gaz et de l’électricité, les réseaux de chaleur alimentés par de la géothermie ont un intérêt décuplé. Plus économique et plus écologique que les sources traditionnelles d’énergie, la géothermie permet de réduire par trois les émissions de gaz à effet de serre d’un établissement hospitalier.

Michel Andrès directeur général de Semhach

La France compte plus de 700 réseaux de chaleur. Quel est leur intérêt ?

Les réseaux de chaleur permettent la production et la distribution d’énergie renouvelable à grande échelle, pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire de nombreux équipements publics, de logements sociaux, de copropriétés. Parmi eux, les réseaux alimentés par des énergies renouvelables, comme la géothermie, sont des outils très intéressants pour relever les défis de la transition écologique. Un récent rapport de la Cour des Comptes les juges très performants, en termes de ratio aides publiques mobilisées / résultat écologique, toutes énergies renouvelables confondues.

Le rapport de la Cour des Comptes craint aussi un décrochage des objectifs de développement de ces réseaux… Pourquoi ce rythme lent ?

Pour des raisons de choix d’investissements, de sélection d’énergies concurrentes, de coûts pour les utilisateurs. Certains réseaux comme le nôtre ont des coûts performants. Mais certains réseaux nécessitent des investissements relativement importants, et donc des coûts pour l’utilisateur qui ne sont pas toujours compétitifs par rapport aux énergies concurrentes.

L’explosion du prix du gaz, change-t-elle la donne ?

L’explosion du cours du gaz et de l’électricité favorisent clairement la compétitivité de ces réseaux de chaleur. Même si nous sommes aussi touchés. Car les réseaux de chaleur utilisent un tiers de gaz en complément de l’énergie renouvelable. Or, sur le marché des professionnels (NDLR : et non celui des particuliers qui est réglementé), le prix a été multiplié par six en un an. Alors que nos tarifs sont stables depuis 10 ans, pour 2022, nous prévoyons une augmentation de l’ordre de 20 % qui reste très largement inférieure à l’augmentation actuelle du prix du gaz et de l’électricité.

Quelle est la place de la géothermie dans les réseaux de chaleur ?

C’est une énergie renouvelable et locale. Elle consiste à récupérer la chaleur dans un réservoir d’eau chaude profond. L’eau dont on a extrait la chaleur est ensuite réinjectée dans sa formation géologique d’origine. Il n’y a pas de prélèvement de matière, pas de combustion, pas d’émission de gaz à effet de serre. C’est donc une énergie propre. L’Ile-de-France qui représente les ¾ de la géothermie française, est particulièrement bien dotée en capacités, grâce au Dogger, un réservoir souterrain vieux de 170 millions d’années.

Quel est l’intérêt pour les hôpitaux ?

L’intérêt, c’est une énergie à prix compétitif, disponible en grande quantité 24h/24 toute l’année, qui permet de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre sans bouleverser les installations existantes. Les réseaux de chaleur alimentés par la géothermie les divisent par trois, comparé aux sources d’énergie traditionnelles. Nos projets sur les pompes à chaleur devraient nous permettre d’ici à un an de les diviser par six. Les réseaux de chaleur présentent donc un intérêt économique et environnemental évident y compris pour des grands hôpitaux qui sont de gros consommateurs d’énergie. 

https://www.semhach.fr/

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com