« Nous devons faire en sorte qu’un bâtiment construit soit le stock des bâtiments futurs. »

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

« Nous devons faire en sorte qu’un bâtiment construit soit le stock des bâtiments futurs. »

Fabrice Bonnifet, président du C3D, Collège des Directeurs du Développement Durable et Directeur du Développement Durable du Groupe Bouygues

Comment le secteur du Bâtiment peut-il appliquer les codes du RSE ?

Les entreprises du Bâtiment, constructeurs, promoteurs, BTP, sont en pleine mutation de leurs modèles. Pour atteindre la cible de réduction de 49 % des gaz à effets de serre à l’horizon 2030, notre principal enjeu est celui de la consommation des ressources. Aussi, notre priorité est de rénover le parc existant. Nous ne pourrons pas tout raser et tout reconstruire, ce serait beaucoup trop coûteux en termes de matériaux et d’énergie. La priorité est ainsi de rénover 191 millions de logements en Europepour les rendre passifs. Ensuite, il nous faut renforcer l’intensité d’usage des bâtiments. Se mettre en capacité d’occuper des espaces tertiaires ou publics davantage de temps dans l’année. Par exemple, une école n’est utilisée qu’entre 18 et 22 % du temps sur 365 jours. Il faut trouver des solutions pour occuper le lieu les 80 % du temps restants. Dans les immeubles de bureaux, parkings, salles de restaurants, salles de réunions et auditoriums doivent être mieux partagés. Cela nous ferait diviser par deux nos besoins en m2 en France.

Comment cette optimisation du foncier bâti peut-elle se faire ?

Il s’agit pour chaque propriétaire de penser son ouvrage par rapport aux types d’utilisations  et d’utilisateurs possibles sur une journée. Afin de rallonger sa durée de vie notamment. Le Yield Management, où optimisation du remplissage, qui est appliqué au trafic aérien afin de remplir les avions et de les rentabiliser doit aujourd’hui être appliqué au Bâtiment. L’objectif étant de moins construire et donc d’économiser les ressources.

Cela devra alors transformer les modèles économiques des entreprises ?

Ce que l’on ne construira plus, on le rénovera, on l’exploitera. Nous devons cesser d’utiliser le béton, qui représente 6 à 8% des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, pour le logement mais le garder là où c’est nécessaire pour les ouvrages d’art notamment. Il faut prioriser les matériaux renouvelables, comme la terre crue ou le bois. Et penser au réemploi des bâtiments grâce à des systèmes modulaires permettant de changer l’usage, d’en récupérer les matériaux en fin de vie pour construire de nouveaux bâtiments. Nous devons faire en sorte qu’un bâtiment construit soit le stock des bâtiments futurs. Le remploi doit être privilégié sur le recyclage, qui lui nécessite collecte, tri et refonte. Cette éco-conception répond à un système d’économie circulaire vertueux que nous devons mettre en place rapidement.

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com