Penser l’hôpital du futur, cela passe aussi par un éclairage de qualité, Signify

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Penser l’hôpital du futur, cela passe aussi par un éclairage de qualité, Signify

Une action rapide, alliant économies d’énergie et amélioration de la qualité d’usage

François Darsy, Responsable Marketing chez Signify 

« Une obscurité biologique qui a des impacts délétères sur notre santé. »

A l’heure des défis climatiques et de l’émergence d’une crise énergétique durable en Europe, la rénovation de l’éclairage s’impose comme une urgence, tout en offrant un retour sur investissement rapide, comme le souligne François Darsy, Responsable Marketing chez Signify.

En quoi l’éclairage peut-il offrir des pistes d’économies au sein des établissements de santé ?

Sur ces sites – souvent anciens et comptant en moyenne un point lumineux tous les 5 m²–, les éclairages sont généralement obsolètes. Et c’est comme des robinets qui fuient : il n’y a pas de bonne raison d’attendre pour les remplacer ! En termes de performance énergétique, la rénovation de l’éclairage est une des actions les plus simples et rapides à mettre en œuvre. C’est aussi un investissement très rentable, avec un retour sur investissement pouvant être de deux à trois ans, grâce aux luminaires LED offrant jusqu’à 90 % d’économies. D’ailleurs, dans son Plan de relance de l’économie, le gouvernement cite la rénovation de l’éclairage en exemple des actions « à gains rapides ». Cela offre aussi des effets visibles et symboliques, en conjuguant impacts environnemental, énergétique et sociétal, à travers la qualité de vie offerte aux usagers.

Cette dimension de qualité d’usage, liée à l’éclairage, semble encore méconnue…

En effet, et dans un contexte hospitalier, le design de l’éclairage peut même contribuer à la bonne santé des patients. Par exemple, aux Pays-Bas, une étude menée au sein du service de cardiologie du Maastricht University Medical Center a démontré qu’un éclairage recréant la lumière naturelle pouvait à la fois réduire le temps d’endormissement et augmenter la durée du sommeil des patients durant leurs séjours. Ce type d’éclairage est aussi un facteur de bien-être pour les personnels soignants qui travaillent souvent dans des pièces mal éclairées, voire privées de lumière du jour. Globalement, nous sommes tous en manque de lumière : nous passons 90 % de notre temps dans des bâtiments sous un éclairement de 100 à 500 lux, alors qu’on peut atteindre 100 000 lux, lors d’une journée ensoleillée. Nous vivons donc dans une obscurité biologique qui a des impacts délétères sur notre santé, notre mental et notre humeur.

Quelles solutions peut-on apporter face à cette « obscurité biologique » ?

Ces impacts peuvent être pris en compte, lors d’une rénovation de l’éclairage qui permettra d’améliorer radicalement la situation. Pour cela, la qualité du spectre lumineux – avec le contenu « mélanotique » de la lumière – et les variations cycliques, pour suivre le rythme naturel, ne sont plus des solutions inabordables. Penser l’hôpital du futur, cela passe aussi par un éclairage de qualité.

Et comment procéder pour une rénovation réussie de son éclairage ?

Il est nécessaire de prendre du recul et de planifier la démarche dans son ensemble. On voit trop souvent des gestionnaires rénover leurs installations au fil de l’eau, parfois pièce par pièce ! Cela conduit à des coûts de mise en œuvre démultipliés, sans compter la difficulté d’assurer la maintenance d’un patrimoine rendu hétérogène sur le long terme. Attendre de faire des bouquets de travaux n’est pas plus pertinent : ces opérations conduisent souvent à décaler la rénovation d’éclairage et donc les économies potentielles. Le dogme de « l’approche globale », tout à fait pertinent pour les rénovations thermiques, ne concerne pas l’éclairage qui peut être abordé indépendamment. Comme pour toute rénovation, il convient de faire un audit de la situation qui servira de base à une étude précise pour définir la solution la plus adaptée à chaque espace. Sur un plan financier, les économies générées peuvent couvrir l’intégralité de l’investissement sous forme d’un contrat de performance énergétique ou d’un contrat « light as a service ».

https://www.signify.com/fr-fr

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com