Traiter la donnée en temps réel pour mieux anticiper et gérer les stress hydriques

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Traiter la donnée en temps réel pour mieux anticiper et gérer les stress hydriques

Le logiciel d’AQuasys au service de la ressource

La ressource en eau, qu’elle soit superficielle ou souterraine, nécessite d’être monitorée afin de mieux anticiper ses fluctuations et réagir face aux événements climatiques tels que les inondations ou les sècheresses. C’est la mission d’AQuasys dont le logiciel de récupération et de traitement de la donnée liée à l’eau s’adresse aux collectivités territoriales et aux industries.

Interview de
Stéphane Grenon,
associé d’AQuasys.

 

 

« Inondations ou sécheresses : les stress hydriques sont de plus en plus nombreux et conséquents en France. »

Quelles sont les données qui intéressent les collectivités territoriales en priorité ?

Le logiciel que nous développons récupère et traite la donnée en temps réel de l’eau superficielle et sous-terraine, qu’il s’agisse de la quantité et de la qualité. Notre logiciel est relié à des capteurs qui suivent ainsi la ressource brute en eau et surveille les nappes et les cours d’eau. Stockées sur des serveurs, les données sont mises en forme selon les besoins de nos clients afin qu’ils en aient connaissance à l’instant T pour analyser, interpréter et prendre les bonnes décisions. Nous avons pris le virage du web assez tôt puisqu’il suffit d’un identifiant et d’un mot de passe pour se connecter en ligne. Jusqu’alors les opérateurs ou techniciens étaient submergés par la donnée pour laquelle il fallait un temps considérable pour traiter la donnée avant de pouvoir l’analyser. Notre logiciel répond à ce mouvement de fond qui voit la donnée se multiplier et les moyens humains en face se réduire. Nous combinons également ces données aux données Open Data ce qui permet de densifier les analyses. Cela répond aussi à la multiplication des stress hydriques sur le territoire.

Quels sont les impacts de ces données ?

Les collectivités territoriales peuvent en tirer des analyses prédictives. Il est possible de déterminer des seuils d’alerte afin de prévenir les populations en cas d’inondation ou de sécheresse par exemple. Sur des bassins versants, les élus ou représentants de l’Etat peuvent déterminer les mesures préventives en cas de montée des eaux. Suivre les niveaux de ressource en eau permet aussi d’émettre des avis quant à la limitation du prélèvement si le temps est à la sécheresse. Les secteurs de l’énergie, les industriels, les agriculteurs, les artisans mais aussi les citoyens avec l’usage de l’eau potable, sont tous consommateurs d’eau en plus ou moins grande quantité. En ayant un œil sur la ressource, les préfets sont ainsi à même de répartir les niveaux d’alertes en cas d’inondation et de limiter l’utilisation en cas de sécheresse.

Comment la donnée en temps réel transforme la gestion de la ressource ?

Nous sommes dans l’ère de l’eau intelligente, grâce aux milliers de capteurs qui sont installés. C’est devenu aujourd’hui une priorité. En effet, la France était un pays à la situation hydrique abondante jusqu’à il y a vingt ans. Avec des sensibilités à la sécheresse au Sud, mais peu au Nord. Désormais chaque année, la situation s’aggrave. Les alertes sécheresse s’étalent désormais d’avril à novembre sur l’ensemble de l’hexagone. En 2020, 88 départements ont été placés sous vigilance, soit quasiment la totalité du territoire. Récupérer la donnée en temps réel permet d’être réactif et concentré sur la qualité de l’information pour adopter les bons comportements afin de préserver la ressource. Les enjeux à venir en matière de climat nous imposent d’être de plus en plus précis.

https://www.aquasys.fr/

 

 

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com