Méthanisation et nuisances olfactives : un risque à écarter dès l’avant-projet

La revue des énergies renouvelables et des solutions alternatives.

Méthanisation et nuisances olfactives : un risque à écarter dès l’avant-projet

Faire les bons choix de conception, grâce à la modélisation des dispersions d’odeurs

Vincent Rochas, Chargé d’Affaires chez Odournet France

 « Bien conçue, une centrale de méthanisation ne dégage aucune odeur »

Les nuisances olfactives peuvent cristalliser l’opposition à certains projets de méthanisation. Est-ce une fatalité ?

Non, loin de là ! Quand elle est bien conçue, une centrale de méthanisation ne dégage aucune odeur. Rappelons que les projets biogaz ont l’obligation réglementaire de réaliser un état des lieux olfactif du site pressenti, en deux étapes : le premier au moment de l’avant-projet, le second après la mise en service. L’objectif est de caractériser le site avec la nature et l’intensité des odeurs relevées, la fréquence de perception, etc. Mais il est possible d’aller plus loin avec un diagnostic complet qui permettra de modéliser les dispersions d’odeurs, grâce à un logiciel de calcul intégrant la topographie du site, la localisation des riverains, les intrants envisagés, les conditions météo locales, etc. Cette étude permet de faire les bons choix de conception et de dimensionnement, en fonction de la criticité potentielle du projet. Sans cela, des problèmes peuvent apparaître, une fois les équipements en service. Il est donc judicieux d’aller plus loin que les seules prescriptions réglementaires.

Quels peuvent être les dysfonctionnements observés ?

Quand des dégagements d’odeurs apparaissent, ils proviennent généralement de stockages d’intrants ou de digestats. Ces matières sont souvent entreposées dans des bâtiments couverts. Les odeurs peuvent alors venir de fuites ou d’une mauvaise biofiltration de l’air extrait. Nous avons récemment réalisé un diagnostic sur un bâtiment de stockage dont la mise en dépression était insuffisante. En période de chaleur, l’air intérieur s’échappait par la toiture. Si une étude complète avait pointé ce risque, le concepteur du site aurait pu envisager une meilleure extraction, voire une double peau pour son bâtiment.

Quand des nuisances surviennent, comment peut-on les prendre en charge ?

Si des riverains se plaignent, il est impératif d’ouvrir un dialogue avec eux et de les informer au sujet des mesures correctrices mises en œuvre. Il est aussi possible de les associer à la recherche de solutions. Dans un esprit collaboratif, nous proposons une plateforme logicielle de surveillance qui permet au riverain de signaler la survenue de nuisances, que l’on pourra croiser avec la météo ou une étape de process. Nous pouvons aussi former ces riverains, afin qu’ils décrivent précisément les odeurs perçues. Ce travail permettra le meilleur diagnostic des nuisances, puis leur résolution à la source.

Odournet France

WP to LinkedIn Auto Publish Powered By : XYZScripts.com