Pour maintenir la performance optimum et théorique d’une installation, un suivi quotidien est indispensable

Froid industriel : Pourquoi piloter au quotidien sa performance énergétique est important 

Dans un contexte de montée des prix énergétiques et d’évolution réglementaire, le sujet de la performance énergétique devient crucial dans le secteur du froid industriel. Plutôt que de raisonner uniquement en coût de travaux à l’installation, les industriels ont tout à gagner à calculer leur coût global de possession et à piloter leur performance au quotidien. Rencontre avec Steven Girard, directeur commercial du frigoriste Dalkia Froid Solutions.

 Interview de Steven Girard, directeur commercial de Dalkia Froid Solutions

 « Dans un contexte d’augmentation du prix du gaz et de l’électricité, la performance énergétique devient essentielle. »

 Quels sont les leviers des industriels pour accroître leur performance énergétique en matière de froid industriel et de traitement de l’air ?

Le premier est très simple. Il faut toujours interroger son réel besoin et analyser ses habitudes. Une température à -12°, est-elle indispensable ? Pourrions-nous passer à -10° ? Le deuxième levier est celui de la récupération et de la valorisation de la chaleur et de sa réinjection, par exemple, dans le process ou le chauffage des locaux. Le réservoir d’optimisations sur ce levier traditionnel est encore très important dans le monde industriel, y compris chez ceux qui y ont déjà recours. Le troisième levier a trait à la mise en place d’indicateurs fiables dans un plan de comptage pertinent et efficace. Pour maintenir la performance optimum et théorique d’une installation, un suivi quotidien est indispensable. Cela passe par un contrat d’engagement ou un contrat d’accompagnement sur la performance énergétique.

Quels sont les principaux enjeux en matière de réglementation et de compétitivité ?

La conformité à la réglementation F-Gas est un enjeu fort pour les industriels qui doivent opérer leur mutation vers des fluides frigorigènes autorisés. Chez Dalkia Froid Solutions, nous favorisons les fluides dits naturels et respectueux de l’environnement. Deuxième enjeu : le maintien de la compétitivité dans un contexte d’augmentation du prix du gaz et de l’électricité. La performance énergétique devient essentielle. L’énergie la moins chère, c’est celle que l’on évite de consommer. Autre enjeu, celui de la RSE, notamment sur le sujet de l’eau. Il existe des solutions pour éviter de refroidir des condenseurs avec de l’eau, même quand il fait très chaud.

Quelles sont les aides pour accroître sa performance ?

Elles sont multiples. Sans prétendre à l’exhaustivité, il y a d’abord les CEE, les certificats d’économie d’énergies, assez complexes dans leur mise en œuvre, et qui doivent être construits avec beaucoup de rigueur. Cette aide a vocation à diminuer dans le temps. Il y a ensuite une palette très large d’aides dans le cadre du plan de relance, qui offrent des opportunités importantes aux industriels pour améliorer leur performance énergétique pour des dépenses engagées en 2021 et, sous conditions, en 2022.

Pouvez-vous donner un cas concret de gain énergétique obtenu ?

Pour un plasturgiste, nous avons installé une production ammoniac centralisée, avec une distribution en eau glacée et un système de free cooling qui utilise l’air extérieur pour refroidir le process une partie de l’année. Mettre en œuvre dès que possible cette technologie traditionnelle permet de réduire considérablement la consommation énergétique, en l’occurrence de 40 à 50 %, dans le cas présent.

www.Dalkia Froid Solutions